Découvrir la danse orientale avec sabre : histoire et conseils

Par 19 mai 2020Blog

Le terme de danse orientale est un terme bien vaste qui désigne un grand ensemble de pratiques. Originaire d’Egypte, c’est ce pays qui a su populariser cette pratique à partir de l’époque coloniale. Depuis lors, les pratiques de la danse orientale ont évolué. Plusieurs nouveaux courants ont vu le jour, comme le Tribal Fusion. Mais aussi, l’emploi de plusieurs accessoires a été popularisé. C’est le cas de la danse orientale avec sabre, appelée aussi Sword Bellydance.  Vous le savez, notre école de danse orientale propose des cours de danse orientale à Nice, surtout tournés vers les fusions et le new style.

Dans cet article, nous vous faisons découvrir ce style hypnotisant et très impressionnant, qui demande une grande maitrise de la posture et de l’équilibre et qui a de nombreux bienfaits : la danse orientale avec sabre.

sword bellydance

La danse orientale avec sabre : qu’est-ce que le sabre ?

Vous n’êtes pas sans avoir que le sabre est avant tout une arme. C’est souvent une arme que l’on rapproche de la culture orientale et asiatique alors que son origine et étymologie est… allemande ! Et oui, le sabre était avant tout une arme européenne. En réalité, le sabre originaire du Moyen-Orient s’appelle plutôt cimeterre ou kilij. Sa caractéristique, c’est son côté courbé. Cela lui permet d’être plus efficace, notamment pour les guerriers qui l’utilisaient à dos de cheval et qui étaient de fait moins libres de leurs mouvements et avaient moins de recul au combat.

Dans le cas des danses orientales avec sabre, bien sûr qu’il ne coupe pas ! Il n’est pas du tout tranchant pour éviter les accidents. Cela semble évident mais, même si on le sait, on reste très impressionné par cet accessoire de danse orientale. En revanche, il n’est pas en plastique et pèse un certain poids pour faciliter sa mise en équilibre.

La danse orientale avec sabre est aussi appelée parfois Raqs el Ard.

Depuis quand la danse orientale avec sabre existe ?

Les traditions orientales étant en majorité orale, nous n’avons pas de certitudes quant à l’apparition de la danse orientale avec sabre. Certaines sources font l’hypothèse d’une danse que les combattants effectués avec leur sabre avant leur combat, un peu comme un haka. Ce qui est sûr, c’est que de nombreux tableaux orientalistes dépeignent des femmes et non pas des hommes, des danseuses orientales avec des épées. Le plus célèbre d’entre eux est le tableau du maître orientaliste Jean-Léon Gerôme : « Danse du sabre chez un pacha ».

danse orientale avec sabre

Jean-Léon Gérome : « Danse du sabre chez un pacha »

Ces oeuvres nous invitent à formuler l’hypothèse qu’il y avait peut-être un usage artistique du sabre, à moins qu’il s’agissent d’une projection des artistes orientalistes. En tout cas, cela a inspiré de nombreuses danseuses, notamment Outre-Atlantique. La danseuse américaine Aziza Al-Tawil en revendique la maternité, clamant qu’elle et sa maman sont les premières danseuses à l’avoir utilisé dans les années 1960. Ce qui est sûr, c’est que la danse orientale avec sabre connait un effet de mode dans le pays de l’oncle Sam dans les 1970, non sans influence de la peinture orientaliste. La plus célèbre des danseuses à se servir du sabre, et c’est ce qui explique pourquoi le sabre est très utilisé par les danseuses d’American tribal, c’est Jamila Salimpour. Elle est aujourd’hui encore considérée comme la première créatrice du style American Tribal et ses inspirations étaient très orientalistes. Voyez plutôt.

Peu à peu , le sabre devient donc un vrai accessoire de danse. Mais  son usage semble être en fin de compte très moderne et surtout très occidental. A notre connaissance, aucune danseuse orientale originaire d’Egypte et de l’âge d’or du cinéma égyptien n’a dansé avec un sabre.

Quelles sont les particularités de ce style de danse orientale ?

Entre effet dramatique et divertissement

La symbolique militaire du sabre laisse souvent peu de place à des tableaux de danse orientale très joyeux. Au contraire, les danseuses jouent beaucoup sur ce côté impressionnant de l’arme. Les mises en scènes et les costumes sont souvent dramatiques et font naitre une ambiance hypnotisante.

L’autre mise-en-scène utilisée par les danseuses est au contraire le divertissement. Faire tenir le sabre sur sa tête force le respect du spectateur. Il se demande ce que la danseuse va bien pouvoir en faire. Il y a une réelle fascination et une attente du public. Aussi, les spectateurs aiment ce petit côté périlleux de l’arme.

Dans tous les cas c’est un style de danse qui ne laisse pas du tout indifférent tant la danseuse doit faire preuve de contrôle.

Pratiquer la danse orientale avec sabre

D’abord, il nous semble important de rappeler que certains accessoires, et le sabre en fait partie, ne sont pas vraiment destinés à des danseur.se.s débutant.e.s. Avant de vouloir danser la danse orientale avec sabre, perfectionnez-vous en danse orientale car vous allez avoir besoin d’une maitrise excellente de votre corps et de votre équilibre.

Le but de la danse orientale avec sabre est de pouvoir faire tenir son accessoire sur sa tête, tout en dansant avec. Il va donc falloir pratiquer avec votre sabre pour développer votre équilibre et faire avec les mouvements de votre sabre. En effet, le sabre ne va pas rester immobile sur votre tête et c’est ce qui surprend beaucoup les danseurs à leur début. Le sabre tourne et bouge avec vous !

Il va aussi falloir que vous dansiez avec ! Car c’est bien beau de le mettre sur votre tête ou sur votre hanche, mais si vous ne faites que ça pendant cinq minutes et passée la surprise du début, votre audience risque de se lasser. La qualité de votre danse ne doit pas être altérée. Apprenez donc à bouger votre corps en isolant votre tête. Il faut que ça paraisse facile. C’est d’ailleurs un très bon exercice de posture et votre danse même sans sabre, s’en verra très améliorée.

Où puis-je me procurer un sabre de danse ?

Il ne s’agit pas d’acheter n’importe quel sabre. Prévoyez d’acheter un sabre spécialement conçu pour la danse d’abord. Il est toujours préférable de l’essayer avant pour prendre conscience de son poids. Néanmoins, la majorité des boutiques de danse orientale ne propose qu’un service en ligne. Demandez-leur conseil. Ils connaissent leur produit et sauront vous renseigner.

Notre boutique préférée et qui fournit la majorité des costumes de nos spectacles est (lien non-affilié) oriental-discount.

Quelques conseils supplémentaires

  • Certaines armes sont très lourdes et vous ne pourrez pas danser une pièce entière si elle est sur votre tête. Coiffez-vous en conséquence et privilégiez les turbans pour être bien protégé.
  • Pour les mêmes raisons, on ne passe pas de zero minute avec un sabre sur la tête à dix minutes de spectacle. Il va falloir vous habituer à la sensation et au poids. Pratiquez !
  • Il est possible que le sabre vous provoque des douleurs de nuque ou encore des maux de tête. Commencez avec de courtes séances d’entrainement dans un premier temps.
  • Une fois votre chorégraphie prête, pratiquez en costume ! Ce serait dommage de se rendre compte qu’un élément du costume empêche le sabre d’être parfaitement positionné. D’ailleurs si vous n’avez pas de costume de Tribal Fusion, consultez notre article pour vous en fabriquer un vous-mêmes.
Elisa

À propos de Elisa

Laisser une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.