Interview adhérent : Latifa

By 22 août 2017Blog

Danse orientale à Nice - Latifa

Depuis sa première année d’existence en 2012, Kahina oriental & fusion a pu accueillir de nombreuses danseuses. Qu’aiment-elles dans notre école ? Pourquoi avoir choisi ces disciplines ? Qu’est-ce que cela leurs apporte ? Elles vous disent tout.
Car ceux qui parlent le mieux de nous c’est vous !

Comme chaque mardi nous retrouvons une nouvelle interview adhérent. Cette semaine c’est Latifa, 23 ans qui revient sur sa rencontre avec LA danse qui deviendra ensuite une véritable passion : la danse orientale.

KOF : Peux-tu avant tout te présenter en quelques mots ?
L : Je m’appelle Latifa, jai 23 ans, je suis étudiante en Master 1 Lettres Modernes, et je prépare le concours du CAPES pour être professeur de français.

KOF : Quelles disciplines pratiques-tu au sein de l’association Kahina Oriental & fusion ?
L : Je pratique la danse orientale et le tribal fusion, et je suis également les formations ITS.

KOF : Comment s’est passée ta première rencontre avec la danse orientale ?
L : J’ai rencontré Elisa à la fac, dans le cadre du SUAPS. J’avais choisi la danse orientale, et de là ça a été le gros coup de cœur. Je me suis dis c’est le professeur qu’on rencontre rarement dans sa vie, je dois absolument suivre les cours avec elle. De là, Elisa a accepté de me prendre avec elle, dans ses cours en plein milieu de l’année.

KOF : Avais-tu déjà pratiqué la danse avant ça ?
L : Je n’ai jamais fait de danse auparavant. J’ai toujours voulu très jeune, faire de la danse orientale, mais ça a été difficile de trouver un professeur qui puisse rompre avec les clichés que l’on se fait de cette danse et d’élever la danse orientale au même rang que les autres.
De plus, c’est une chance d’avoir un professeur doctorant, qui étudie la danse orientale et tribale, et nous fait partager avec elle, les origines de la danse et des mouvements, le travail d’écoute des différents rythmes par exemple. Elisa a sû faire la différence en créant des fusions avec d’autres styles de danse et en faisant de ses spectacles un véritable Art.
Grâce à Elisa, j’ai découvert la danse tribale, qui pour moi, est complémentaire avec la danse orientale. Ce sont deux univers différents, mais qui se complètent merveilleusement bien.

KOF : Quelle a été ta première impression lors de ton tout premier cours ?
L : Juste avant de franchir la porte de l’école de danse, Elisa m’avait prévenu que là bas, on était une famille, liée, soudée, et fofolle. Et effectivement, dès le premier cours, je me suis sentie bien entourée, à ma place, les filles ont été adorables avec moi, et jusqu’à l’heure actuelle, on peut compter les unes sur les autres.
Et Surtout, les cours sont d’une grande qualité, on ne peut que progresser et s’épanouir.

KOF : Qu’est ce que tu préfères dans l’association Kahina oriental fusion ?
L : Tout me plaît chez Kahina, la pédagogie de notre professeur Elisa, qui est bienveillante envers ses élèves, et qui respecte chacun de nos différents niveaux, et nous fait bien comprendre que chacun de nous progresse à son rythme. Il n’y a aucune compétition, la compétition est à faire avec soi-même finalement.
On fête tout chez Kahina, notamment les anniversaires. On organise des pique-niques ITS. On partage nos recettes culinaires, même durant les stages. On se fait des virées « Run Bow Color’s » aussi (rire) et surtout on n’oublie pas que la danse, c’est avant tout un plaisir.

KOF: Et qu’est-ce qui te plait le moins ?
L : Pour le moment, il n’y a rien qui me plaît le moins, ça va être difficile pour moi de trouver (rire).

KOF : As-tu un mouvement préféré ?
L : Mon mouvement préféré, je dirais le « grand huit ». Je le trouve très beau et gracieux. Et je rajouterais aussi tous les mouvements liés au Folklore, comme le « Saidi ».

KOF : Et celui que tu aimes le moins ?
L : Le mouvement que j’aime le moins, je dirais le « huit intérieur», parce quil m’a tellement traumatisé ce mouvement. J’ai mis un petit moment pour arriver à comprendre son fonctionnement. Et d’ailleurs, on l’a appelé « le Latifa » l’an passé (rire).

KOF : Qu’est-ce que la danse t’apporte au quotidien ?
L : La danse me permet de gagner en assurance, et de prendre confiance en moi, et ça vaut pour la vie de tous les jours. C’est réellement une thérapie, qu’on soit triste, en colère, ou démoralisé, il suffit de passer à la danse et tout disparaît. Il y a tellement d’énergies et d’ondes positives qu’on ne peut que devenir très rapidement accro.
Et les spectacles chez Kahina, c’est juste magique !
On en ressort grandi et avec des étincelles dans les yeux.

KOF : Le mot de la fin ?
L : Je voudrais remercier Elisa de m’avoir accueilli dans sa merveilleuse famille de danse, et d’être autant dévouée pour ses élèves. Je lui en serai reconnaissante jusqu’à la fin.
Et à Elisa et toutes les kahinettes : je vous aime !! <3 Vous êtes des filles en or. Vous faîtes partie de mes plus belles rencontres <3
Et pour les personnes qui hésitent encore à franchir cette porte, n’hésitez plus !!
Vous avez là un excellent professeur, un génie et une artiste, le tout dans l’humilité et la modestie: contactez Elisa et voyez par vous-même.
Venez nous rejoindre dans cette belle aventure, des kahinettes, il y en a pas trente-six mille haha

Crédit photo : Studio Photo Nice

Voir aussi : l’interview d’Alicia

Elisa-Kahina

About Elisa-Kahina

Kahina Oriental & Fusion, école de danse à Nice, et son professeur Elisa, proposent des cours de danse orientale et de tribal fusion pour tout âge et tout niveau.

Leave a Reply